3 voies privilégiées pour l’immigration canadienne à l’intention des francophones

(Summary: People with a fair to excellent command of the French language enjoy special opportunities to immigrate to Canada. For more information, set up an initial consultation.)

Si vous parlez plutôt bien français, vous pouvez bénéficier de trois possibilités spéciales d’immigrer au Canada à titre de résident permanent. Profitez-en ! Comme tout autre programme d’immigration, ceux-ci peuvent être modifiés ou annulés à tout moment pour des raisons politiques. Si la vie au Canada vous séduit, vous avez donc tout intérêt à vous informer des meilleures possibilités d’immigration qui s’offrent à vous.

Immigrer au Québec

Seule province majoritairement francophone, le Québec choisit tous ses immigrants, et il favorise nettement ceux qui parlent au moins adéquatement le français. Nombreux sont les immigrants français, belges, suisses, marocains, algériens, tunisiens, congolais, sénégalais, haïtiens, libanais et autres qui s’installent au Québec. Également, beaucoup de personnes comme moi dont le français n’est pas la langue maternelle favorisent ce grand centre de l’Amérique française.

Le gouvernement du Québec offre gratuitement des programmes d’accueil et d’intégration dans la langue de Molière. La ville de Montréal, reliée par vol direct à plusieurs villes francophones de l’Europe, l’Afrique et les Antilles, regroupe la plupart des Québécois d’origine étrangère ; vous y trouverez une vaste gamme de communautés ethniques et culturelles du monde entier, donc fort probablement une pour votre ethnie ou pays d’origine. Cela étant, beaucoup d’immigrants trouvent avantageux de vivre ailleurs dans la province.

Si c’est au Québec que vous voulez vous installer, vous ferez d’abord votre demande d’immigration auprès du gouvernement québécois. Celui-ci, après avoir approuvé votre demande, se chargera des démarches fédérales pour faire octroyer le visa. À titre de résident permanent, vous aurez droit à vivre n’importe où au Canada, même si vous avez fait la demande d’immigration auprès du Québec.

Le reste du Canada : travailleurs francophones recherchés !

Saviez-vous que le gouvernement canadien cherche à attirer un grand nombre d’immigrants qui parlent français et veulent vivre dans les régions hors du Québec ? En effet, le Plan d’action pour les langues officielles 2018–2023 annonce une cible de 4,4 % d’immigrants d’expression française à l’extérieur du Québec d’ici 2023 et propose un budget de 40,8 millions de dollars pour les initiatives d’immigration francophone.

Concrètement, le volet Mobilité francophone du Programme de mobilité internationale donne accès à la résidence temporaire aux travailleurs sans avoir à obtenir l’Étude d’impact sur le marché du travail (ÉIMT) généralement requise. Ainsi les travailleurs admissibles et leurs employeurs peuvent économiser beaucoup d’argent et plusieurs mois de délais : normalement le traitement de la demande ne prend que quelques semaines. La résidence temporaire ainsi obtenue aidera à obtenir la résidence permanente qui, elle, mène à la citoyenneté canadienne.

Vous pouvez être admissible au volet Mobilité francophone pour vivre et travailler dans n’importe quel endroit sauf le Québec si la langue française est votre langue usuelle ou bien une langue que vous maîtrisez au niveau intermédiaire avancé tel que démontré par un examen prévu à cet effet. Vous devez présenter une offre d’emploi et avoir les compétences et l’expérience exigées. (Beaucoup de métiers sont admissibles.) Bien que vous deviez maîtriser le français, il n’est nullement nécessaire que votre emploi exige l’utilisation de cette langue. Vous pouvez trouver l’emploi indépendamment ou par le biais d’un salon d’emploi organisé par le gouvernement canadien.

Votre époux ou conjoint et vos enfants peuvent vous accompagner. Si votre offre d’emploi dure au moins six mois, votre époux ou conjoint peut également demander un permis de travail ouvert permettant de travailler pour n’importe quel employeur canadien, et vous pouvez obtenir pour vos enfants d’âge scolaire un permis d’étude donnant accès aux écoles.

Bien que la plupart des régions du Canada hors du Québec n’aient qu’une faible présence de personnes d’expression française, certaines régions ont une importante communauté francophone, parfois majoritaire. Plusieurs proposent gratuitement des programmes d’accueil et des services d’établissement. De surcroît, rien ne vous empêche de vivre et travailler dans un lieu, tel Toronto ou Vancouver, où le français est relativement peu connu.

Immigrants bilingues français–anglais

Récemment le système Entrée express, voie importante d’immigration pour les travailleurs qualifiés, a été modifié pour donner plus de points aux candidats qui maîtrisent bien les deux langues officielles du Canada. Les compétences sont évaluées par le biais d’examens spécifiques que le gouvernement canadien rend plus accessibles et plus abordables. Si vous atteignez le seuil prévu tant en anglais qu’en français, vous risquez d’être choisi avant beaucoup d’autres demandeurs dans le cadre du système Entrée express.

Immigrer au Canada : informez-vous-en

Si vous rêvez d’immigrer au Canada, informez-vous de vos meilleures façons de le faire. Après notre première consultation vous saurez comment procéder. Beaucoup de possibilités existent, certaines plus intéressantes que d’autres selon vos circonstances. Profitez des conseils d’un avocat expérimenté.

Contact me today